Connexion
Mot de passe oublié

Articles - L'Ariégeois

Standard F.C.I de la Race

  |   38  |  Poster commentaire  |  L'Ariégeois

STANDARD DE L'ARIEGEOIS Standard F.C.I. N" : 20/24.01.1996/F

Nom de la race : ARIEGEOIS

Pays d'origine : France.
Date de publication du standard d'origine en vigueur : 24.01.1996

Utilisation : Chien utilisé pour la chasse à tir et à courre. Sa taille moyenne et sa légèreté en font un auxiliaire précieux, qu'il soit seul ou en meute, capable d'évoluer aisément en terrain difficile. Sa chasse de prédilection est le lièvre ; mais il est aussi utilisé dans la voie du chevreuil ou du sanglier.

Classification F.C.I. : Groupe 6 Section l .2 : - Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées - Chiens courants de taille moyenne - Avec épreuves de travail.

Bref aperçu historique : Chien originaire de l'Ariège, issu du croisement d'un chien briquet de pays avec un chien d'ordre pouvant être le Bleu de Gascogne ou le Gascon Saintongeois. Il a conservé physiquement les caractères typiques du chien d'ordre, avec cependant moins de cachet, moins de taille, et plus de légèreté.

ASPECT GENERAL : Chien léger, de taille moyenne, élégant et distingué.

COMPORTEMENT -CARACTERE :

TETE :

REGION CRANIENNE :

crâne : vu de face, légèrement bombé, pas trop large ; la protubérance occipitale est peu marquée. Vu de dessus, l'arrière du crâne est d'une forme ogivale peu prononcée. Le front est plein. Arcades sourcilières peu marquées.

stop : peu accentué.

REGION FACIALE :

truffe : noire, développée ; narines bien ouvertes.

lèvres : tendues, plutôt minces. La lèvre supérieure doit juste recouvrir la mâchoire inférieure mais ne pas donner un profil pointu au museau.

chanfrein : droit ou légèrement busqué, de longueur égale à celle du crâne.

mâchoires : Articulé en ciseaux. Incisives implantées bien d'équerre par rapport aux mâchoires.

joues : sèches. yeux : bien ouverts, bruns ; paupière sans laxité. Regard éveillé.

oreilles : fines, souples, papillotées, doivent pouvoir atteindre la naissance de la truffe sans en dépasser l'extrémité. L'oreille est étroite à l'attache qui est située juste en dessous de la ligne de l'œil.

COU : Léger, plutôt mince, long, légèrement arqué.

CORPS :

dos : bien musclé et soutenu.

rein : bien soudé, légèrement voussé.

croupe : assez horizontale.

poitrine : longue, de moyenne largeur, elle descend au niveau du coude.

côtes : longues, modérément arrondies.

flanc : plat et légèrement relevé.

fouet : bien attaché, fin à son extrémité, atteignant la pointe du jarret. Porté gaiement en lame de sabre.

vue d'ensemble : avant-main solide.

épaule : moyennement oblique, musclée sans lourdeur.

coude : au corps.

pieds : d'un ovale allongé, dit "Pied de Lièvre" ; doigts secs et serrés. Coussinets et ongles noirs.

MEMBRES POSTERIEURS :

vue d'ensemble : arrière-main bien proportionné.

cuisse : assez longue et musclée sans excès.

jarret : bien dirigé dans l'axe du corps, bien descendu. Pas d'ergot.

ALLURES : Souples et faciles. peau Fine, souple, pas collée au corps mais ne permettant pas la présence de fanon, plis ou rides. Muqueuses (zones glabres) noires.

ROBE:

POIL : court, fin et serré.

COULEUR : blanche à taches noir franc au contour bien délimité ; parfois mouchetée. Présence de feu assez pâle aux joues et "quatroeuillant" les yeux.

TAILLE : HAUTEUR AU GARROT :

mâles : 0,52 à 0,58 m. femelles : 0,50 à 0,56 m.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité

• Tête : crâne plat ou en ogive trop prononcée, oreille trop plate, épaisse, mal attachée, trop longue ou trop courte, profil trop carré de l'extrémité du museau, présence de rides ou de fanons, œil rond, conjonctive apparente. • Corps : dessus mou, croupe avalée, volume excessif, fouet dévié.

• Membres : ossature insuffisamment développée, pied écrasé, jarrets clos vus de derrière.

• Comportement : sujet craintif.

DEFAUTS ELIMINATOIRES :

  • Manque de type.
  • Toute autre robe que celle prévue au standard.
  • Œil clair. - Grave malformation anatomique.
  • Tare invalidante repérable.
  • Sujet peureux ou agressif.
  • Prognathisme.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Le standard de conformité actuel de l’Ariégeois date de 1996. A la demande du comité du club du Bleu de Gascogne, Monsieur André MARTY actuel membre du comité d’honneur du club du bleu de Gascogne lors de l'assemblée générale de Saint Flour le 6 juillet 1996, a présenté une étude comparative très intéressante sur le standard de l’ariégeois qui éclaire et permet d’apprécier au plus juste ces modifications actuellement toujours de rigueur.
Ariégeois
Crâne : pas de changement mais rédaction plus précise. Mâchoires : rien n'était dit dans l'ancien standard.
Oreilles : pas de changement, mais rédaction plus précise. Couleur : l'ancien standard disait : "parfois mouchetée ou bleu" ça devient : parfois mouchetée. Le bleu disparaît, de même quand on disait le rouge vif ne sera pas exclu, ça devient : assez pâle.
Taille : attention, ça change : ancien : 0,55m à 0,60m = mâles 0,53m à 0,58m = femelles nouveau : 0,52m à 0,58m = mâles 0,50m à 0,56m = femelles Les tailles diminuent de 2cm et se normalisent par rapport au PBG et au PGS. Tout le reste demeure inchangé. Parmi les nouveautés importantes, vous avez sans doute remarqué la description des crânes, faite sous deux angles différents :
- vu de face : observation faite en regardant le chien dans les yeux,
- vu de dessus : observation faite perpendiculairement à la première, à l'aplomb de la ligne qui va d'une oreille à l'autre.
Ce deuxième point particulièrement important est précisé par des croquis (qui représentent simplement la tendance et donnent l'orientation. Autre notion généralisée, celle des défauts avec une nouveauté qui nous est apparue comme indispensable et qui concerne le comportement ou plus précisément l'équilibre psychique de l'animal. Je crois que cela est d'autant plus important pour nous que nous avons des races sensibles. II faut bien sur conserver cette sensibilité, que nous apprécions par certains côtés, tout en la stabilisant dans le comportement.Si l'on constate une origine génétique, il faut être draconien dans la sélection. Si l'origine est accidentelle, il faut être très vigilant car il est possible que l'on soit proche d'un point de rupture.
N'oubliez pas qu'un chiot a besoin d'une attention particulière, notamment dans la première phase sa vie, c'est à dire depuis l'ouverture des yeux jusqu'à 18 ou 24 mois. I1 doit apprendre, voir, écoute des situations nouvelles, affronter l'inconnu tout en étant rassuré, protégé, sécurisé par la présence son maître. Enfin, sans être critique, mais simplement par trop réaliste, je dirais qu'un chien n'est pas un instrument que l'on sort et que l'on rentre dans un placard sans considération aucune, si ce n'est pour son égoïste plaisir personnel.
Standard F.C.I. N°20 / 02.02.1998 / F ARIEGEOIS

Texte mis à jour par le Dr. Paschoud.   ORIGINE : France   DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 24.01.1996   UTILISATION : Chien utilisé pour la chasse à tir et à courre. Sa taille moyenne et sa légèreté en font un auxiliaire précieux, qu’il soit seul ou en meute, capable d’évoluer aisément en terrain difficile. Sa chasse de prédilection est le lièvre, mais il est aussi utilisé dans la voie du chevreuil ou du sanglier.   CLASSIFICATION F.C.I. :  Groupe 6  Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées.  Section 1.2  Chiens courants de taille moyenne.     Avec épreuve de travail. BREF APERÇU HISTORIQUE : Chien originaire de l’Ariège, issu du croisement d’un chien briquet du pays avec un chien d’ordre pouvant être le Bleu de Gascogne ou le Gascon Saintongeois. Il a conservé physiquement les caractères typiques du chien d’ordre, avec cependant moins de cachet, moins de taille et plus de légèreté.   ASPECT GENERAL : Chien léger, de taille moyenne, élégant et distingué.   COMPORTEMENT / CARACTERE : 

Comportement De par ses origines, il est à la fois un chien appliqué ainsi qu’un très bon lanceur faisant preuve de beaucoup d’initiative et d’entreprise. Bien gorgé et vite dans sa menée. Caractère Gai et sociable, facile à mettre aux ordres.   TETE :   REGION CRANIENNE :

Crâne : Vu de face, légèrement bombé, pas trop large, la protubérance occipitale est peu marquée.

Vu de dessus, l’arrière du crâne est d’une forme ogivale peu prononcée. Le front est plein. Arcades sourcilières peu marquées.   REGION FACIALE :  Truffe : Noire, développée ; narines bien ouvertes.

Lèvres :  Tendues, plutôt minces. La lèvre supérieure doit juste recouvrir la mâchoire inférieure, mais ne pas donner un profil pointu au museau.

Chanfrein :  Droit ou légèrement busqué, de longueur égale à celle du crâne.

Mâchoires/dents : Articulé en ciseaux. incisives implantées bien d’équerre par rapport aux mâchoires.

Joues :  Sèches.

Yeux :  Bien ouverts, bruns, paupière sans laxité. Regard éveillé.

Oreilles : Fines, souples, papillotées, doivent pouvoir atteindre la naissance de la truffe sans en dépasser l’extrémité. L’oreille est étroite à l’attache qui est située juste en dessous de la ligne de l’œil.   COU : Léger, plutôt mince, long, légèrement arqué.   CORPS : 

Dos :  Bien musclé et soutenu. Rein :  Bien soudé, légèrement voussé.

Croupe :  Assez horizontale. Poitrine : Longue, de moyenne largeur, elle descend au niveau du coude.

Côtes :  Longues, modérément arrondies. Flanc :  Plat et légèrement relevé.   QUEUE : Bien attachée, fine à son extrémité, atteignant la pointe du jarret. Portée gaiement en lame de sabre.   MEMBRES   MEMBRES ANTERIEURS : 

Vue d’ensemble : Avant-main solide.

Epaule :  Moyennement oblique, musclée sans lourdeur.

Coude :  Au corps.   MEMBRES POSTERIEURS : 

Vue d’ensemble :  Arrière-main bien proportionné.

Cuisse :  Assez longue et musclée sans excès.

Jarret :  Bien dirigé dans l’axe du corps, bien descendu. Pas d’ergot.   PIEDS : D’un ovale allongé, dit “pied de lièvre”, doigts secs et serrés. Coussinets et ongles noirs.   ALLURES : Souples et faciles.   PEAU : Fine, souple, pas collée au corps, mais ne permettant pas la présence de fanon, plis ou rides. Muqueuses (zones glabres) noires.   ROBE   POIL : Court, fin et serré.   COULEUR : Blanche à taches noir franc au contour bien délimité ; parfois mouchetée. Présence de feu assez pâle aux joues et “quatroeuillant” les yeux.   TAILLE :  Hauteur au garrot :  Mâles  52 à 58 cm  Femelles 50 à 56 cm   DEFAUTS : Tous écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité. Tête : 

• Crâne plat ou en ogive trop prononcée.

• Profil trop carré de l’extrémité du museau.

• Présence de rides ou de fanons.

• Oeil rond, conjonctive apparente.

• Oreille trop plate, épaisse, mal attachée, trop longue ou trop courte.

Corps : 

• Volume excessif.

• Dessus mou.

• Croupe avalée.

• Queue déviée.

Membres : 

• Ossature insuffisamment développée.

• Jarrets clos vus de derrière.

• Pied écrasé. Comportement Sujet craintif.   DEFAUTS ELIMINATOIRES

Manque de type.

Prognathisme.

Oeil clair.

Toute autre robe que celle prévue au standard.

Grave malformation anatomique.

Tare invalidante repérable.

Sujet peureux ou agressif.   N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.